Du Velours

"Ni pour ni contre, bien au contraire" – Bertrand Delanoë

Compte-rendu de mandat de Bertrand Delanoë: dernier tour de piste au Cirque Electrique

by Olivier Prêtre on 21 décembre 2012

Lors de son dernier compte-rendu de mandat sur la gouvernance métropolitaine, Bertrand Delanoë a rendu un hommage vibrant à la ville-lumière.

Séquence émotion hier soir 20 décembre au Cirque Electrique, Porte des Lilas dans le vingtième arrondissement de Paris: Bertrand Delanoë a délivré dans un chapiteau rempli son 200ème et  dernier compte-rendu de mandat. Le der des ders puique le maître de l’Hôtel de Ville a confirmé qu’il ne se représentera pas en 2014 et que la loi interdit de faire des compte-rendu de mandat l’année précédant les élections. « Je n’ai pas l’intention d’exercer d’autre fonction politique en 2014 » a-t-il déclaré.

Il s’agissait en réalité du 220ème compte-rendu de mandat comme l’a rappelé Bertrand Delanoë. Celui-ci n’en a fait que 200 car Anne Hidalgo, ce soir à ses côtés, l’avait remplacé au pied levé en 2002 alors qu’il était « malade ». Euphémisme pour éviter de rappeler aux parisiens ce mauvais moment où il s’est fait poignarder à l’Hôtel de Ville pendant la première Nuit Blanche.

L’objet de ce compte-rendu: la gouvernance de la métropole parisienne. Le Maire de Paris l’appelle de ses voeux: « il faut métropoliser la politique municipale ».  Il importe de mettre en place une solidarité entre tous les territoires de la métropole parisienne selon Monsieur Delanoë. « Je ne veux pas qu’après avoir aboli la frontière entre Paris et la petite couronne, on en créée une entre la petite couronne et la grande couronne » affirme-t-il. Et d’ajouter « je veux que les départements de la grande couronne soient inclus dans la politique métropolitaine ».

En fin de séance, Bertrand Delanoë, nostalgique avant l’heure, s’est confié: « l’enfant de Byzerte, passé par l’Aveyron, rêvait de Paris ». Et après avoir confirmer qu’il n’avait pas de projet pour paris après 2014, il s’est fendu d’une déclaration d’amour: « Paris se passera de moi, je ne me passerai jamais de Paris« .

Comments are closed.

Real Time Web Analytics