Du Velours

"Ni pour ni contre, bien au contraire" – Bertrand Delanoë

Compte-rendu de mandat de Frédérique Calandra, la maire de « l’arrondissement du titi parisien »

by Olivier Prêtre on 11 décembre 2012

« Ce sera le dernier compte-rendu de mandat municipal » – Frédérique Calandra

Accompagnée de son adjoint Julien Bargeton, Frédérique Calandra a fait le bilan de ses actions sur le thème des animations au Pavillon Carré de Baudouin jeudi 6 décembre. L’insertion et l’économie sociale et solidaire sont à l’honneur.

« Ce sera le dernier compte-rendu de mandat municipal de la mandature » a annoncé Frédérique Calandra la maire du vingtième en ce jeudi 6 décembre au Pavillon Carré de Baudouin. Sous-entendu, la bataille pour les élections municipales de 2014 est déjà en ligne de mire.

Première partie d’un compte-rendu en deux temps, ce soir est consacré aux animations mises en place dans le vingtième en 2012. La petite salle de cinéma du Carré Baudouin est comble et toute ouïe, les membres du Conseil Municipal et de l’opposition aux premières loges.

Madame la Maire rappelle des chiffres-clés à l’attention de celles et ceux qui ne connaîtraient pas leur sociologie du vingtième:  200 000 habitants (198 678 exactement selon le dernier recensement de 2009), ce qui fait du vingtième le troisième arrondissement le plus peuplé de Paris ; en 10 ans, la population a cru de 10,7% ; 22% de la population à moins de 20 ans. Tout ça pour dire, « le principal capital du vingtième, c’est sa population », scande la Maire du vingtième qui ne résiste pas à l’envie de citer le célèbrissime Gavroche de Victor Hugo, « je suis tombé parterre, c’est la faute à Voltaire ».

Histoire de se le tenir pour dit: « le vingtième, c’est l’arrondissement du titi parisien » insiste Madame Calandra. Une petite claque subliminale aux mauvaises langues qui critiquent la boboïsation de l’arrondissement. Le vingtième ne serait pas un quartier populaire ? « Une famille sur quatre vit sous le seuil des bas revenus contre une sur cinq sur l’ensemble de Paris » répond Madame Calandra. Et « c’est l’arrondissement qui livrera le plus de logements sociaux, 5000, dans cette mandature » précise-t-elle.

Les 25 ans de l’amitié Paris-Berlin, la quatrième édition du « théâtre c’est la classe » pour les élèves de CM2, le sport comme école de citoyenneté avec l’organisation du forum des métiers du sport et la rénovation d’équipements sportifs (le stade Louis Lumière et celui de la Porte de Bagnolet)… Madame Calandra passe en revue les actions de l’année sans omettre bien entendu les plus emblématiques. Parmi celles-ci, la recyclerie, située Porte de Montreuil, dont l’inauguration est prévue début 2013, permettra d’embaucher 32 personnes en voie d’insertion professionnelle. Des vendeurs à la sauvette habitués du quartier seront parmi les heureux embauchés.

Autre action en faveur de l’emploi pour les publics défavorisés, « Cuisine mode d’emploi » ,  qui propose des sessions de formations de douze semaines dans les métiers de la cuisine, est une fierté locale. D’autant que son instigateur, Thierry Marx, est un grand chef cuisinier du cru. Au passage, Madame Calandra évoque le projet d’un restaurant d’application qui permettra à des élèves cuisiniers de s’exercer en conditions réelles.

Dans la série économie sociale et solidaire, secteur vivement encouragé par la municipalité, on compte Cyclofficine (réparations de vélos) rue Pierre Bonnard, l’Accorderie de Belleville (échange de services) qui ouvrira ses portes en janvier 2013, la quinzaine du commerce équitable (Fair pride) place Gambetta, le marché solidaire boulevard Belleville (co-organisé avec la Mairie du onzième).

La culture, elle, est « un facteur d’identité propre au vingtième reconnu » se targue Madame la Maire. Celle-ci se satisfait du dynamisme des libraires et bouquinistes qui s’implantent dans le quartier du Jourdain. Le Pavillon Carré Baudouin, qui accueille de nombreuses expositions artistiques (Circum révolution, le photographe Guillaume Herbaud…) est également salué pour son succès avec ses 22 000 visiteurs malgré des moyens très modestes. Mais ce qui demeure le lieu le plus attractif du vingtième c’est le cimetière du Père Lachaise, « deuxième monument le plus visité après la Tour Eiffel » selon Madame la Maire. Vérification faite, le Père Lachaise n’est pas pris en compte par les statistiques de l’Office du Tourisme parisien mais il se situerait autour de la dixième place avec ses 2 millions de visiteurs. Côté évènements culturels en 2012, le vingtième n’est pas en reste non plus: le festival « Et 20 l’été » (festival des arts de la rue), la fête de l’Afrique, les Nocturbaines…

On garde le meilleur pour la fin, à savoir la propreté et la sécurité, qui n’ont pas grand chose à voir avec le thème de la soirée, pour rappel « les animations dans le vingtième ». Mais ces deux sujets constituent les arlésiennes parisiennes, incontournables dans toutes les municipalités d’arrondissement, seizième compris. Inutile d’insister. Place aux questions du public.

Comments are closed.

Real Time Web Analytics